Vous êtes ici : > Actualité > Installation Antenne Orange
Le 1 août 2020

Installation Antenne Orange

L’apparition de l’antenne orange dans le paysage juchois suscite un certain nombre de commentaires auxquels il est utile d’apporter quelques éclaircissements.

Tout d’abord il est important de resituer le dossier dans son contexte temporel. Fin 2017 l’état a lancer un recensement des zones blanches en téléphonie mobile. Le bourg du Juch était alors pas ou mal couvert par plusieurs opérateurs. L’opérateur orange y était inexistant ainsi que Free qui partageait à cette époque ses équipements. Par la suite Free a déplacé ses émetteurs vers des pylônes utilisés par SFR et Bouygues sur lesquels ces derniers ont opéré un renforcement des puissances qui à l’époque n’a ému personne, voir plutôt satisfait de nombreux utilisateurs de ces réseaux. C’était d’ailleurs les retours de l’époque sur la nécessité d’un émetteur orange : « est-ce nécessaire, il y a d’autres opérateurs que l’on reçoit correctement ». On ne parlait pas alors de la notion de regroupement sur les mêmes pylônes qui est apparue plus récemment. Cette option, qui peut paraître intéressante pour limiter la multiplication des sites, implique tout de même une concentration des flux vers ces mêmes émetteurs entrainant de fait une augmentation des puissances rayonnées cumulées pour laquelle les riverains directs ne sont d’ailleurs généralement pas consultés.

Début 2018, Orange a mandaté la société Syscom pour recenser sur le secteur un emplacement permettant l’implantation d’un pylône ayant pour vocation de neutraliser la zone blanche localisée sur le bourg et ses abords. Plusieurs rendez-vous se sont déroulés au cours du printemps, et un certain nombre de sites potentiels ont étés identifiés. La géographie accidentée, peu visible lors du travail sur des cartes cadastrales ou des vues satellites, a d’ailleurs été un paramètre limitant pour la détermination de ces sites. Différents propriétaires de parcelles en surplomb en périphérie du bourg ont été sollicités. Plusieurs ont répondu par la négative, d’autres qui donnaient un accord de principe avaient des partielles dans une zone trop accidentée, ou trop à proximité immédiate de lotissement.

Début Octobre 2018, face à la complexité de recherche de site, la mairie a fait la proposition d’une implantation au fond du terrain de sport. L’étude de faisabilité qui a suivi a montré l’impossibilité d’accès à cette zone, ramenant le site d’implantation auprès de la buvette.

Conscients de l’impact visuel d’un tel équipement sur le paysage, la condition posée à l’utilisation de ce site était l’installation d’un pylône 4G monotube de 30 mètres de couleur verte ou grise, permettant une meilleure intégration. Nous avions refusé d’emblée, la pose du classique treillis de 40 mètres que les opérateurs choisissent pour des raisons de coûts d’implantation et d’exploitation.

Au terme de ces différents échanges et études techniques, à l’unanimité, le conseil municipal a validé l’implantation d’un pylône sur ce site en Février 2019, pour donner son accord à la déclaration préalable de travaux fin Mai 2019. On parlait alors d’une pose courant Décembre. Divers contretemps, puis la période de confinement ont décalé le chantier à cet été. Il est maintenant en place, et nous avons interrogé le prestataire sur la couleur livrée (« gris clair ») qui ne répond pas au « gris moyen ton mat » prévu (correspondant à la teinte des candélabres d’éclairage public validés par les ABF). Nous allons solliciter l’arbitrage des bâtiments de France sur ce point de divergence. Nous verrons s’il est nécessaire de changer la teinte.

L’implantation d’un relais téléphonique est un sujet qui suscite beaucoup de commentaires. Nous l’avons validée en 2019, et nous ne sommes pas revenus sur ce choix. Il permettra dorénavant de couvrir la zone pour cet opérateur.  Lors de la période de confinement la couverture mobile a été la source principale d’accès à internet pour de nombreux usagers. A l’heure où certains doivent choisir entre le coût d’un accès internet par box, et un forfait mobile, elle a permis à beaucoup de poursuivre le télétravail, l’école à distance, ou tout simplement de garder le lien avec ses proches. Nous espérons également que très rapidement le passage de la fibre optique nécessaire à l’antenne, aux pieds du sous répartiteur télécom du bourg, permettra une montée en débit qui fait déjà l’objet d’échanges avec Orange. Ce serait alors un effet collatéral positif qui améliorerait le réseau cuivre actuel.